The headquarters of the European Central Bank Thomas Lohnes/Getty Images

L'économie mondiale entre ivresse des marchés, incertitudes politiques et populisme

CAMBRIDGE – L'économie mondiale s'est redressée en 2017, et elle devrait continuer sur sa lancée en 2018. Mais la montée du populisme et de l'autoritarisme présente un risque pour les institutions démocratiques dont la stabilité sous-tend la croissance à long terme. La Bourse a continué sa hausse, alors que les médias laissaient présager instabilité et chaos politique. Examinons la situation.

Tout d'abord un élément positif. Avec la reprise qui se confirme un peu partout, l'économie mondiale en finit enfin avec les répercussions de la crise financière de 2008. Le redressement d'aujourd'hui est en partie une compensation des années de faible demande. Et le rebond n'est pas terminé, car l'investissement privé reprend vigoureusement après une décennie médiocre, ouvrant la voie à une accélération de la croissance et à une hausse de la productivité.

Il est vrai que la croissance chinoise diminue un peu et que les autorités du pays essayent tardivement de contenir une bulle du crédit. Mais la croissance devrait accélérer dans beaucoup d'autres pays émergents, notamment en Inde. La hausse de la Bourse et de l'immobilier attisent peut-être les inégalités, mais elles stimulent aussi la consommation.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/U7Ky7D2/fr;

Handpicked to read next

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.