carvalho1_JOHNWESSELSAFPGettyImages_driverwashinghandsebola John Wessels/AFP/Getty Images

Comment Ebola gagne du terrain

LONDRES – Une année s’est écoulée depuis que le ministre de la Santé de la République démocratique du Congo a déclaré une nouvelle épidémie Ebola dans le Nord Est du pays. Pourtant, loin d’être contenue, l’épidémie est maintenant devenue la seconde de la RDC en cinq ans à être classifiée par l’Organisation mondiale de la santé comme situation d’urgence sanitaire de portée internationale, la plus grave des désignations — utilisée uniquement quatre fois auparavant — que l’OMS peut attribuer. C’est la seconde plus grave épidémie d’Ebola jamais recensée.

Un vaccin expérimental très efficace contre Ebola existe et les équipes de terrain travaillent d’arrache-pied pour juguler le virus. Or, étant donné que l’épidémie se déroule en zone de conflit, l’incertitude joue contre elles. Dans les sept premiers mois de l’année, 198 travailleurs de la santé ou cliniques de traitement d’Ebola ont été attaqués, avec pour bilan le décès de sept personnes et en en blessant 58 autres.

Pourtant le fait de ne pas parvenir à endiguer la crise actuelle reflète les lacunes qui ne se limitent pas à la RDC. Même avec la propagation massive de l’épidémie, la communauté internationale continue d’errer même avec les aspects les plus basiques de prévention et de degré de préparation. Quand il s’agit d’un fléau comme Ebola — qui est extrêmement contagieux et dont le taux de mortalité approche 50 % —, ces défaillances ont des conséquences catastrophiques.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/LL4KJ4vfr