diwan17_AFP via Getty Images_iraqprotestteargas AFP/Getty Images

L'hiver arabe du mécontentement

BEYROUTH – Une nouvelle vague de révoltes s'empare du monde arabe, le Soudan et l'Algérie étant suivis à présent par le Liban et l'Irak. Les récentes manifestations de masse dans chaque pays ont mobilisé des millions de personnes de tous horizons, en colère contre la détérioration des conditions économiques. Apparemment ce phénomène s'aggraverait suite à une mauvaise gestion et à une mauvaise gouvernance.

Comme au cours du Printemps arabe de 2011, les manifestations actuelles dans chaque pays se sont coalisées autour des exigences de changement de régime. Mais il existe une différence majeure : alors que l'aspiration à la dignité des citoyens avait exacerbé ces soulèvements, les manifestations actuelles sont motivées par la faim populaire. Le Printemps arabe a fait place à un rude hiver du mécontentement.

En 2011, les prix du pétrole étaient à leur apogée et un grand nombre d'économies arabes connaissaient leur plus forte croissance depuis des décennies. Les meneurs des soulèvements étaient essentiellement de jeunes diplômés qui aspiraient à de meilleurs emplois et à être mieux représentés dans la politique et dans la société. Bon nombre des gouvernements de la région ont été en mesure de ramener le calme dans les rues à l'aide de politiques économiques expansionnistes financées par les revenus du pétrole, par le soutien des pays du Conseil de coopération du Golfe et par des transferts de fonds.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

https://prosyn.org/0NcI9bwfr;