stiglitz251_DON-EMMERTAFPGetty-Images_us-democracy

La démocratie américaine peut-elle revenir ?

NEW YORK – Les États-Unis incarnent depuis longtemps un bastion de la démocratie. Ce pays a défendu la démocratie aux quatre coins du monde. Il a combattu, à grands frais, pour la démocratie contre le fascisme en Europe pendant la Seconde Guerre mondiale. Ce combat a lieu à présent sur le sol américain.

Les références de l'Amérique en tant que démocratie ont toujours été légèrement entachés. Les États-Unis ont été fondés comme une démocratie représentative, mais seule une petite fraction de ses citoyens - la plupart du temps des hommes propriétaires blancs - étaient en droit de voter. Après l'abolition de l'esclavage, les personnes blanches du Sud de l'Amérique ont lutté pendant près d'un siècle pour empêcher les Afro-américains de voter, en utilisant des impôts locaux et des tests d'alphabétisme, par exemple, pour rendre le vote inaccessible aux pauvres. Leur droit de vote a été garanti près d'un demi-siècle après l'affranchissement des femmes en 1920.

Les démocraties limitent à juste titre la domination de la majorité. C'est pour cela qu'elles conservent certains droits fondamentaux comme inaliénables. Mais aux États-Unis, ce raisonnement est perverti. La minorité domine la majorité, avec peu d'égards pour leurs droits politiques et économiques. Une majorité d'Américains veulent un contrôle sur les armes à feu, une augmentation du salaire minimum, un accès garanti à l'assurance maladie et une meilleure réglementation des banques qui ont provoqué la crise de 2008. Pourtant tous ces objectifs semblent hors d'atteinte.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/tof8H0cfr