10

La sécurité de la région euro-atlantique est menacée

MUNICH – Le fossé entre la Russie et l'Occident semble plus large qu'il ne l'a jamais été depuis la Guerre froide. Pourtant, malgré des différences considérables, Russie et Occident partagent des intérêts communs de nature existentielle. Ainsi que cela s'est produit au plus profond de la Guerre froide, Américains, Européens et Russes doivent travailler ensemble pour éviter une catastrophe, notamment en collaborant contre le terrorisme et en réduisant les risques d'une confrontation militaire - ou même nucléaire - en Europe.

Depuis les événements historiques de 1989-1991 qui ont changé l'Europe pour toujours, chacun de nous est impliqué dans la sécurité de la région euro-atlantique, que ce soit au sein des Etats ou en dehors. Toutes les mesures adoptées pour parvenir à une sécurité mutuelle dans cette région manquent de créativité et sont dépourvues du caractère d'urgence qui serait nécessaire. C'est pourquoi la zone euro-atlantique reste vulnérable à une crise politique, sécuritaire ou économique.

En l'absence de nouvelles initiatives, la situation va probablement se détériorer encore. Le terrorisme a frappé Moscou, Beslan, Ankara, Istanbul, Paris, Nice, Munich, Bruxelles, Londres, Boston, New York, Washington et d'autres cibles. Les responsables de ces actes sont déterminés à frapper encore. Des milliers de personnes ont été tuées en Ukraine depuis 2013, et bien plus encore meurent aujourd'hui dans des conflits qui se prolongent ; des réfugiés innocents fuient les zones de guerre du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord. La tension entre l'Occident et la Russie est telle que l'on ne peut exclure le risque d'une escalade militaire - voire d'une guerre - qui pourrait être déclenchée accidentellement.

La première étape pour avancer dans la défense de nos intérêts communs consiste à identifier les initiatives à prendre à court terme pour réduire le risque d'un conflit, rétablir la confiance et améliorer la sécurité euro-atlantique. Ces initiatives doivent couvrir cinq risques majeurs.