JIM WATSON/AFP/Getty Images

Aux yeux du monde, les USA ne sont plus un partenaire commercial fiable

WASHINGTON, DC – L'alliance entre les USA et la Corée du Sud est l'un des succès géopolitiques les plus spectaculaires de l'après-guerre. Mais le président Trump paraît décidé à faire fi de l'intérêt économique et stratégique de cette alliance de longue date.

Dans les années 1950, ravagée par la guerre, la Corée du Sud avait le taux d'inflation le plus élevé et le taux de croissance le plus bas d'Asie, et seuls deux pays du continent disposaient d'un revenu par habitant inférieur au sien. Mais au début des années 1960 les autorités ont mis en œuvre des réformes de grande ampleur. C'est ainsi que lors des 30 ans qui ont suivi, elle est devenue une puissance industrielle, tandis que le niveau de vie de ses habitants a fait un bond, au point qu'elle a pu rejoindre l'OCDE, le club des pays riches. Une grande partie de son succès tient à son basculement d'un état de dépendance à l'égard de l'aide internationale à une croissance basée sur les exportations.

Au milieu des années 2000, la Corée du Sud et les USA ont renforcé leurs liens commerciaux. Ils ont signé en 2007 un Accord de libre-échange (KORUS, Korean-United States Free Trade Agreement) entré en vigueur en mars 2012 et rapidement couronné de succès. Pourtant, après son arrivée à la Maison Blanche, Trump a dénoncé cet accord qu'il a qualifié "d'horrible" et exigé qu'il soit renégocié.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/lrWOO7N/fr;

Handpicked to read next

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.