Donald Trump speaks about North Korea Nicholas Kamm/Getty Images

Un dangereux bras de fer

SÉOUL – Jusqu’à présent, la guerre que se livrent le président américain Donald Trump et le dictateur nord-coréen Kim Jong-un autour du programme nucléaire de ce dernier se limite à une guerre des mots. Seulement voilà, chaque déclaration martelée consolide un peu plus le risque de voir ce combat des mots se changer en un combat aux poings, pour reprendre la formule de Winston Churchill.

Le mois dernier, à l’issue du deuxième test de missile balistique intercontinental effectué par la Corée du Nord au cours de l’été, le Conseil de sécurité des Nations Unies a décidé à l’unanimité de prononcer de nouvelles sanctions encore plus strictes contre le régime de Pyongyang. Réagissant à ces sanctions dans les médias étatiques nord-coréens, le régime a promis que « plusieurs mesures stratégiques, accompagnées d’actes, [seraient] prises de manière impitoyable, via la mobilisation de l’ensemble de la puissance nationale [nord-coréenne] ».

Le lendemain, Trump a haussé le ton en affirmant que toute nouvelle menace de la part de la Corée du Nord provoquerait « le feu et la fureur comme le monde n’en a jamais connu ». Sans tarder, Pyongyang a de nouveau joué la provocation en menaçant de procéder à une frappe visant à « envelopper » le territoire américain de Guam, ce à quoi Trump a répondu que l’armée américaine était « prête à ouvrir le feu ».

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/PODxopj/fr;