Zhang Peng/LightRocket via Getty Images

Route de collision monétaire pour les dirigeants politiques

BOMBAY – L’une des croyances les plus vives à l’origine des mesures protectionnistes prises par le président des États-Unis Donald Trump est que la Chine affaiblit artificiellement sa monnaie afin de déverser ses marchandises à bas prix sur les États-Unis. Trump n’a cessé de le rabâcher au cours de la campagne présidentielle. Aujourd’hui, après qu’il a mis ses promesses à exécution, dans l’intention de réduire le déficit commercial bilatéral entre les deux pays, les conséquences pour l’économie mondiale pourraient être désastreuses.

Trump commet une erreur. Ses idées sur la devise chinoise ne devraient pourtant surprendre personne, car la gestion des taux de change est l’une des branches les plus complexe de la politique économique.

Je l’ai appris à mes dépens, lorsque j’étais conseiller du gouvernement indien, de 2009 à 2012. Après que l’agence de notation Standard & Poor’s eut abaissé sa note de la dette publique des États-Unis, de AAA à AA+, le 5 août 2012, je fus surpris de voir le dollar commencer à se renforcer. Il me fallut un certain temps pour comprendre ce qui s’était passé.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/asBK4yU/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.