Le déclin des énergies renouvelables

PRAGUE – Beaucoup pensent aujourd’hui que les énergies renouvelables nous permettront bientôt d’en finir avec les combustibles fossiles. Les faits indiquent malheureusement le contraire.

Selon les données de l’Agence internationale de l’énergie, 13,12% de l’énergie mondiale provenait des énergies renouvelables en 1971, année d’apparition des toutes premières statistiques mondiales de l’AIE. Le fait est qu’en 2011, la part des énergies renouvelables se révélait inférieure, à hauteur de 12,99%. Une étude récente a pourtant démontré que les Américains pensaient que la proportion des énergies renouvelables en 2035 s’élèverait à 30,2%. En réalité, elle devrait plutôt tourner autour de 14,5%.

Les énergies solaire et éolienne ne représentent qu’une faible proportion des énergies renouvelables – environ un tiers de point de pourcentage. La grande majorité des énergies renouvelables provient de la biomasse, ou du bois et autres matières végétales – la plus ancienne source d’énergie qu’ait connue l’humanité. Mais si nul ne conteste le caractère renouvelable de la biomasse, celle-ci ne constitue bien souvent ni une solution adaptée, ni une démarche durable.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/ubY3rI6/fr;