Un discours sensé sur le réchauffement climatique

LONDRES – Au mois de février, 14 éminents climatologues, économistes et experts se sont réunis pour discuter d’une nouvelle orientation de la politique climatique. Leurs conclusions, publiées cette semaine par la London School of Economics (LSE) et l’université d’Oxford, méritent toute notre attention.

Cette réunion a été organisée par Gwyn Prins, un expert reconnu dans le domaine des relations internationales et de la politique de sécurité et qui dirige le Programme Mackinder de la LES, qui a pour vocation d'analyser la dynamique profonde des événements. Parmi les participants figuraient notamment le climatologue Mike Hulme de l’université de East Anglia, l’expert en politique climatique Roger Pielke Jr. de l’université du Colorado et l’économiste Christopher Green de l’université McGill. 

Le rapport du groupe, la « Communication de Hartwell », définit de nouvelles perspectives pour la politique climatique, à la lumière de l’échec des négociations pour un accord mondial sur le climat à Copenhague fin 2009. Les auteurs du rapport notent qu’après 18 ans, la politique climatique adoptée par de nombreux gouvernements dans la logique du protocole de Kyoto n'est pas parvenue à réduire de façon significative les émissions de gaz à effet de serre.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/ek3rWyq/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.