badre10_Feodora Chiosea Getty Images_robotbusinessmanshakehandscomputer Feodora Chiosea/Getty Images

La technologie, nouvelle frontière de la durabilité ?

PARIS – Les discussions autour de la « durabilité » s’axent généralement sur les engagements sociaux et environnementaux d’une entreprise, pour des raisons compréhensibles. Le secteur financier, en particulier, devrait néanmoins considérer deux autres dimensions moins évidentes de la durabilité. La durabilité réglementaire est en effet essentielle pour répondre au risque systémique que le secteur financier représente pour nos sociétés. Par ailleurs, la nouvelle frontière émergente de la durabilité technologique exerce aujourd’hui un impact croissant sur les modèles et stratégies d’affaires.

Les données, la robotique et l’intelligence artificielle occupent actuellement tous les esprits. Or, si ces nouvelles technologies revêtent un potentiel immense, les institutions financières doivent également en comprendre les risques, l’impact social et les implications éthiques.

Concernant les données, les chiffres sont frappants : 90 % des données à travers le monde ont été créées ces deux dernières années, et nous en générons d’après les estimations pour environ 2,5 quintillions de bytes chaque jour. Dans ce contexte, il est essentiel pour les institutions financières – productrices et utilisatrices majeures de données – d’appréhender les problématiques liées à la création ainsi qu’à la protection des données.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

https://prosyn.org/cs01uFZfr;