British Columbia bcgov/Flickr

Les objectifs du développement intelligent

ABUJA, NIGERIA – Au cours des 15 prochaines années, la communauté internationale investira quelque 2 500 milliards $ dans le développement, les différents budgets nationaux contribuant à fournir d’innombrables milliers de milliards supplémentaires. Au mois de septembre prochain, les 193 gouvernements de la planète se réuniront aux Nations Unies à New York, afin de s’entendre sur un ensemble d’objectifs mondiaux régissant le déploiement de ces ressources. Face à un enjeu aussi considérable, il est absolument vital que nous fassions les choix les plus intelligents.

Dans la lignée de cette tendance naturelle qu’ont les dirigeants politiques et qui consiste à promettre de tout accomplir, l’ONU vise actuellement à honorer un nombre intenable de 169 objectifs. Ces objectifs proposés vont des plus ambitieux (« éradiquer les épidémies du Sida, de la tuberculose et du paludisme ») aux plus périphériques (« promouvoir le tourisme durable »), en passant par les plus irréalisables (« atteindre d’ici 2030 le plein emploi le plus productif dans le cadre de métiers décents pour toutes les femmes et tous les hommes, y compris pour les jeunes et les personnes atteintes d’un handicap »).

Le fait de tout promettre, à tout le monde, ne fixe en réalité aucune direction. En effet, la fixation de 169 priorités équivaut à n’en fixer aucune.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/aLGQ6u0/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.