rodrik170_YOSHIKAZU TSUNOAFP via Getty Images_japanrobotexoskeleton Yoshikazu Tsuno/AFP via Getty Images

La technologie au service de tous

CAMBRIDGE – Nous vivons dans un monde marqué par un écart considérable et croissant entre les compétences du travailleur « ordinaire » et les capacités qu’exigent les technologies d’avant-garde. Robots, logiciels et intelligence artificielle élèvent les profits des entreprises, ainsi que la demande en professionnels qualifiés. Ces évolutions remplacent néanmoins les employés d’usine, de bureau, ou encore des ventes, mettant ainsi à mal la classe moyenne traditionnelle. Ce « fossé des compétences » alimente inégalités, insécurité économique, et en fin de compte polarisation politique – autant de problématiques caractéristiques de notre époque.

La réponse habituelle consiste à insister sur une plus grande et meilleure éducation. Afin de ne pas laisser sur le bord du chemin les citoyens ordinaires dans cette éternelle « course entre éducation et technologie », pour reprendre la formule révélatrice des économistes d’Harvard Claudia Goldin et Lawrence Katz, il s’agirait pour les entreprises d’œuvrer beaucoup plus efficacement dans la formation et la reconversion de leurs effectifs sur la voie des nouvelles technologies. Il s’agirait pour les conducteurs de poids lourds de devenir de véritables programmeurs informatiques.

Or, cette réponse est étrangement à sens unique. Sur un plan logique, le fossé entre compétences et technologie ne peut être comblé que de deux manières : soit en améliorant l’éducation pour répondre aux exigence des nouvelles technologies, soit en réorientant l’innovation en phase avec les compétences des travailleurs actuels (et futurs). La deuxième option est à peine évoquée dans les discussions politiques. Or, il s’agit de la stratégie la plus évidente, et potentiellement de la plus efficace. Comme le souligne mon collègue d’Harvard Ricardo Hausmann, il nous faut créer des emplois pour les travailleurs existants, pas pour les travailleurs que nous aimerions voir exister.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading and receive unfettered access to all content, subscribe now.

Subscribe

or

Unlock additional commentaries for FREE by registering.

Register

https://prosyn.org/T4RI8l1fr