Lu Russie aux racistes ?

MOSCOU – En Russie, pour peu que vous ayez les cheveux noirs et un teint un peu basané, vous courez des risques. Malheureusement, les dirigeants de Russie tolèrent, voire encouragent, la peur des étrangers et les agressions de ceux dont l’apparence diffère de celle du Russe moyen.

Dans une zone résidentielle de Moscou, un groupe d’adolescents, beaucoup aux crânes rasés et chaussés de bottes de combat, défilait en criant des slogans nationalistes russes. En croisant trois garçon azerbaïdjanais, ils n’ont pas hésité une seconde. L’un des garçons, âgé de 13 ans seulement, s’est rapidement retrouvé à terre, gravement blessé ; il a dû être hospitalisé. Les deux autres ont aussi été blessés. Les coupables ne seront jamais arrêtés.

Bashir Osiev, 24 ans, employé de banque ingouche travaillant à Moscou, a été attaqué par un groupe de skinheads alors qu’il rentrait chez lui à pied avec un ami. L’ami, gravement blessé, a réussi à s’échapper ; Osiev est mort après avoir été poignardé dans le dos. Deux des agresseurs, blessés pendant la bagarre, ont été arrêtés après s’être présentés à l’hôpital pour recevoir des soins. Les autres n’ont pas été retrouvés.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

http://prosyn.org/ltq8z71/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.