Skip to main content

Les risques du recours à la biomasse

PRAGUE – Chacun d’entre nous est çà et là invité à recycler le papier afin de préserver les arbres. Nous recevons nombre de recommandations en ce sens dans nos courriers électroniques : « Pensez à la planète, n’imprimez ce document que si nécessaire. » L’écologie n’est-elle pas en effet née de la nécessité de protéger nos forêts.

Pourtant, au nom de la préservation de la planète face au changement climatique, un certain nombre d’écologistes procèdent aujourd’hui à une campagne internationale de grande envergure en faveur de l’abattage ainsi que de la combustion des arbres et des buissons afin de réduire l’utilisation des combustibles fossiles. Cette initiative pourrait être considérée comme une étrange ironie si elle ne soulevait pas des coûts phénoménaux, parmi lesquels la destruction probable de la biodiversité, l’augmentation de la consommation en eau, ainsi que la réduction de la production alimentaire mondiale. Il s’agit par ailleurs d’une démarche susceptible d’aboutir en réalité à une augmentation des émissions globales de CO2.

Dans l’esprit de la plupart des gens, sources d’énergies renouvelables riment avec panneaux solaires et autres éoliennes. Pourtant, le solaire et l’éolien ne représentent dans le monde qu’une faible proportion des énergies renouvelables – moins de 7% en 2010. L’hydroélectricité occupe une place bien plus importante, son pourcentage s’élevant à 17%. Mais c’est bien la biomasse qui se situe au premier rang de ces sources d’énergie – le combustible le plus ancien de l’humanité représente en effet aujourd’hui 76% des énergies renouvelables, et 10% de la totalité des énergies. Cette biomasse consiste pour environ 60% en bois, brindilles et autre fumier utilisés par près de trois milliards de personnes ne disposant que d’un accès limité aux combustibles modernes – et aboutissant à une pollution de l’air catastrophique ainsi qu’à la mort de millions de personnes.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

https://prosyn.org/n7KYvZ3/fr;
  1. reinhart39_ Sha HantingChina News ServiceVisual China Group via Getty Images_jerome powell Sha Hanting/China News Service/Visual China Group via Getty Images

    Jerome Powell’s Dilemma

    Carmen M. Reinhart & Vincent Reinhart

    There is a reason that the US Federal Reserve chair often has a haunted look. Probably to his deep and never-to-be-expressed frustration, the Fed is setting monetary policy in a way that increases the likelihood that President Donald Trump will be reelected next year.

    0
  2. mallochbrown10_ANDREW MILLIGANAFPGetty Images_boris johnson cow Andrew Milligan/AFP/Getty Images

    Brexit House of Cards

    Mark Malloch-Brown

    Following British Prime Minister Boris Johnson's suspension of Parliament, and an appeals court ruling declaring that act unlawful, the United Kingdom finds itself in a state of political frenzy. With rational decision-making having become all but impossible, any new political agreement that emerges is likely to be both temporary and deeply flawed.

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated Cookie policy, Privacy policy and Terms & Conditions