Macron inauguration NurPhoto/Getty Images

Bravo, Président Macron – A présent, nous pouvons vous dire notre désaccord

ATHENES – Avant le deuxième tour de l'élection présidentielle française, DiEM25 (le mouvement paneuropéen des démocrates, la plupart du temps de la gauche, que j'ai aidé à fonder) a promis à Emmanuel Macron de se « mobiliser pleinement pour l’aider » à vaincre Marine Le Pen. C’est ce que nous avons fait – générant la colère de beaucoup de monde à gauche – parce que maintenir « une distance égale entre Macron et Le Pen » était, selon nous, « inexcusable ».

Néanmoins, notre promesse à Macron comprenait un deuxième volet : s'il ne fait que « devenir un autre fonctionnaire du profond establishment européen », poursuivant l’impasse du néo-libéralisme qui a fait la preuve de son échec, nous « lui opposerons une résistance tout aussi énergique que celle opposée – ou qui devrait être opposée –  face à Le Pen aujourd’hui ».

Soulagés que Macron ait gagné, et fiers de notre soutien clair de sa candidature, il faut maintenant remplir la deuxième partie de la promesse. Pas de « lune de miel »: nous devons nous opposer à Macron immédiatement. Voici pourquoi.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles from our archive every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/2sPTE3u/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.