Hans Punz/Stringer

La mort de l'OPEP

IRVING, TEXAS – L'Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole est morte. L'Arabie Saoudite l'a tuée. L'OPEP n'est plus qu'un zombie édenté, qui attire l'attention, mais sans avoir d'impact sur les vivants.

Peu de personnes ont remarqué la disparition de l'OPEP pour une raison simple : c'est qu'elle n'a jamais véritablement eu l'impact qu'elle était censée avoir selon l'opinion commune. Elle n'a jamais été réellement un cartel doté d'un pouvoir de marché monopolistique. Quiconque était d'un autre avis imputait à tort ce pouvoir de marché à l'Arabie saoudite.

Et le pouvoir de l'Arabie saoudite est expansif. Il reste le principal producteur sur les marchés pétroliers mondiaux et ses décisions politiques et économiques donnent le ton de l'économie énergétique mondiale. Cet impact va prendre de l'ampleur si le Royaume ressuscite Arab Light comme le brut de référence mondial.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/NNuecVa/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.