buiter8_krisanapong detraphiphatGetty Images_cardpaymentshopping krisanapong detraphiphat/Getty Images

La nouvelle norme économique sans argent liquide

NEW YORK – En décembre 2019, la banque centrale suédoise a abandonné ses mesures de taux d'intérêt négatifs qu'elle avait maintenues près de cinq années durant. Le taux implicite de portage de la Riksbank (le taux auquel elle prête aux banques commerciales), qui a atteint un plancher de -0,5 % en février 2016, était passé à 0 % en janvier. La dernière hausse des taux s'est produite malgré des signes de ralentissement de l'économie suédoise, l'inflation étant inférieure à l'objectif fixé.

En cas de ralentissement cyclique, selon Stefan Ingves, gouverneur de la Riksbank, il faudra stimuler les dépenses publiques et les achats d'actifs par la banque centrale, compte tenu de l'efficacité limitée des taux d'intérêt négatifs. « Il existe en fait une borne inférieure pour le taux directeur », affirme Ingves, qui fait qu'il nous est « difficile d'imaginer d'être négatif à moins de 5 pour cent, par exemple. »

Je ne suis pas de cet avis. Il se peut que, dans un environnement à faible taux d'intérêt, la politique budgétaire anticyclique puisse jouer un rôle plus important dans la gestion du cycle économique sans créer de problèmes de viabilité de la dette. Même dans ce cas, les taux d'intérêt négatifs n'ont pas eu l'occasion de faire leurs preuves.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

https://prosyn.org/BH5kB2Bfr