Seule l'unité peut apporter la liberté !

LE CAIRE – On se souviendra du 3 août 2011 comme d'un jour historique en Egypte. Ce jour-là l'ancien  président Moubarak a été jugé publiquement, de même que ses deux fils et son ancien ministre de l'Intérieur, le général Habib Al-Adli. Les répercussions de ce procès seront importantes non seulement pour l'Egypte, mais pour l'ensemble du monde arabe.

Ce n'est pas la première fois qu'un dictateur arabe passe en jugement. Saddam Hussein et Abidine Ben Ali sont aussi passé devant des tribunaux. Saddam Hussein a été jugé avec l'aide de la coalition militaire conduite par les USA; Ben Ali a été jugé et condamné par contumace après s'être enfui en Arabie saoudite. Mais en Egypte, c'était un procès "fait exclusivement par des Egyptiens pour l'Egypte. C'est pourquoi nous sommes si fiers ", ainsi que l'a formulé un ami.

Mais la préparation du procès a été agitée. Le 29 juillet, de nombreuses organisations ont  manifesté sur la place Tahrir au Caire pour afficher l'unité des révolutionnaires égyptiens qui exigeaient notamment le procès public de Moubarak. Mais la manifestation a en fait montré le fossé qui s'est creusé entre les islamistes et les laïques depuis la chute de Moubarak. Elle a mis en évidence la capacité des salafistes d'Egypte à mobiliser leurs partisans, la grande majorité des manifestants présents ce jour-là sur la place Tahrir.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

Log in

http://prosyn.org/VhsdMCP/fr;