Apu Gomes/Getty Images

Tuer les moustiques tueurs

SINGAPOUR – La taille du moustique est insignifiante, mais sa piqûre est violente.  Les moustiques véhiculent quantité de maladies – le chikungunya, la dengue, le paludisme, la fièvre jaune, la fièvre du Nil occidental, et le virus Zika – qui, prises ensemble, tuent chaque année des millions de personnes. Le paludisme est l’une des principales maladies infectieuses mortelles dans le monde (derrière toutefois la tuberculose et le sida), responsable en 2015 de 429 000 décès. Étant donné l’échelle et l’étendue du problème, une action déterminée afin d’éliminer les moustiques – et les maladies qu’ils transmettent – apparaît comme une évolution nécessaire.

L’Organisation mondiale de la santé classe les moustiques parmi les principales menaces à la santé publique dans les pays en développement. Comme le rappelle un diagramme publié l’année dernière sur le blog de Bill Gates, les moustiques sont responsables chaque année de 830 000 décès – 250 000 de plus que ceux dont l’homme est lui-même la cause.

Outre leurs énormes coûts humains, les maladies transmises par les moustiques ont d’importants coûts économiques, qui comprennent, pour un individu infecté, les dépenses liées au traitement et à la prise en charge hospitalière, le transport pour aller à l’hôpital ou à la clinique et en revenir, le temps passé en dehors de son travail, et les bombes insecticides ou les moustiquaires qui servent de protection contre de nouvelles piqûres t de nouvelles infections.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/yDvXZNN/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.