bhide9_Scott HeinsGetty Images_stockmarket Scott Heins/Getty Images

La soviétisation choisie du capitalisme américain

MEDFORD (MASS.) – Comparer les économies capitalistes d’aujourd’hui au bloc communiste d’autrefois pourrait sembler loufoque. Qu’aurait en commun l’économie de marché avec la planification centralisée à la soviétique ? En réalité, ce rapprochement offre des éclairages de plus en plus intéressants sur le destin des vainqueurs de la guerre froide.

La « souplesse des contraintes budgétaires » dont jouissaient les entreprises publiques socialistes s’est avérée l’une des premières causes de l’échec des économies du bloc soviétique. Et des situations similaires se développent dans l’Amérique capitaliste.

Comme l’a montré l’ancien marxiste hongrois János Kornai, les entreprises publiques pouvaient ignorer les pertes et les préférences des consommateurs car elles savaient que l’État les remettrait quoi qu’il arrive à flots. La thèse de Kornai avait la faveur des réformateurs chinois des années 1980 : afin de rendre les entreprises publiques plus réactives aux marchés, ils ont « durci » leurs contraintes budgétaires. En revanche, l’Amérique capitaliste semble suivre le chemin mal conçu des anciennes économies soviétiques. Quoique le point de départ soit différent, le résultat est le même. Les contraintes budgétaires s’assouplissent, et le capital est de plus en plus aspiré par des rêveurs ou des intrigants aux relations solides et à la mine avenante.

To continue reading, register now.

As a registered user, you can enjoy more PS content every month – for free.

Register

or

Subscribe now for unlimited access to everything PS has to offer.

https://prosyn.org/0LxRyaofr