La destruction des remèdes

BOSTON – La biodiversité est essentielle au fonctionnement des écosystèmes – celui des forêts, des eaux fraîches, des récifs de coraux, des sols et même de l’atmosphère – garants de toute vie sur terre. L’affaiblissement constant et progressif de cette diversité menace la société de manière infinie. L’un des impacts souvent ignoré concerne les sciences médicales.

Depuis des millénaires, les médecins ont appris à maitriser les substances naturelles pour développer des traitements et des remèdes : l’aspirine provient du saule et plus récemment le TaxolÔ– la dernière innovation en matière de traitement contre le cancer – est obtenu de l’écorce de l’if du Pacifique. Certaines des innovations les plus importantes sont encore à venir. Mais cela n’arrivera que si la corne d’abondance que constitue la nature est préservée de manière à ce que les générations actuelles et futures de chercheurs puissent faire de nouvelles découvertes au profit de patients partout dans le monde.

Prenons le cas de l’ours polaire, menacé d’extinction par le changement climatique. Ce mammifère passe jusqu’à sept mois par an en hibernation ; une période durant laquelle il est pour ainsi dire immobile. Soumis à de telles conditions, un être humain perdrait un tiers ou plus de sa masse osseuse.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/FpWwY52/fr;