moyo20_Jack TaylorGetty Images_britain Jack Taylor/Getty Images

Accélérer le rythme mondial de la Grande-Bretagne

LONDRES – Les sceptiques soutiennent depuis longtemps que le Royaume-Uni a dépassé son acmé et que ce pays tire bien souvent profit de sa gloire passée. Ils soulignent le classement intermédiaire du pays dans le Programme international pour le suivi des acquis des élèves de l'OCDE, le fait qu'une seule entreprise britannique, HSBC, figure parmi les 50 plus grandes sociétés publiques du monde par rapport aux quatre entreprises allemandes, et la probabilité que le Brexit ne finisse par déclasser la position mondiale de la Grande-Bretagne.

Mais je ne suis pas d'accord avec cette opinion. Après tout, le Royaume-Uni est l'un des seuls pays à avoir produit un vaccin efficace contre la COVID-19 en un temps record. Il reste à l'avant-garde de la transition mondiale vers les énergies vertes et a été la première grande économie à adopter une législation visant à mettre un terme à sa contribution au réchauffement climatique d'ici 2050. En outre, le Royaume-Uni conserve ses points forts habituels, aussi bien en matière de langue, de situation géographique et de fuseau horaire, de ses universités renommées et de ses marchés financiers bien implantés. Sans oublier son rôle de porte-étendard de l'État de droit.

Lorsque le Royaume-Uni accueillera le prochain sommet du G7 en Cornouailles, les dirigeants du monde politique et des affaires voudront voir à quel point le pays est en phase avec les trois questions qui, collectivement, vont bouleverser le commerce mondial et catalyser la croissance économique dans les prochaines décennies : coopération avec la Chine, innovation technologique et énergie propre.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/FWjBLlOfr