Fillon peut-il battre Le Pen ?

CAMBRIDGE – Lors des primaires du parti Les Républicains aux élections présidentielles françaises de dimanche, François Fillon a infligé une cuisante défaite au favori Alain Juppé, en remportant près de 67 % des voix.

Il y a deux semaines, une victoire écrasante semblait hors de question pour celui que tout le monde donnait perdant. Depuis longtemps, il était prévu que Juppé, maire de Bordeaux et ancien Premier ministre sous le président Jacques Chirac, devait battre l'autre grand favori, l'ancien Président Nicolas Sarkozy, au second tour. Au lieu de cela, Fillon, ancien Premier ministre sous Sarkozy, s'est imposé en tête à l'issue du premier tour en remportant 44 % des voix. Le résultat a été une humiliation pour Sarkozy, qui a reçu un peu plus de 20 % de soutien et a mis fin à sa carrière politique.

Pour de nombreux observateurs, le vote a ressuscité le spectre du référendum du Brexit de juin et la victoire du président américain élu Donald Trump ce mois-ci. Les sondages qui classaient Fillon loin en troisième place ont eu tort, en partie parce que de nombreux électeurs semblent s'être décidés quelques jours avant le vote. Une fois encore, les médias sociaux ont joué un rôle déterminant. Au cours des débats qui ont précédé le vote, Fillon s'est présenté comme une alternative crédible à Juppé et Sarkozy.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/OUP2cVA/fr;

Handpicked to read next

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.