dupre2_Jose A. Bernat Bacete_getty images_euro notes Jose A. Bernat Bacete/Getty Images

La taxinomie verte risquée de l'UE

PARIS – Les États membres de l'Union européenne et le Parlement européen vont adopter prochainement une « taxinomie » pour classer les investissements verts, après être parvenus à un accord le mois dernier sur une liste d'activités économiques « durables ». Une fois que ce système sera entré en vigueur, très certainement cette année, la Commission européenne va utiliser cette liste pour déterminer quels actifs et produits financiers sont durables.

Cette taxinomie est la clef de voûte du paquet réglementaire de la Commission sur la finance durable, dont le but ambitieux consiste à « réorienter les flux de capitaux vers des investissements durables, afin de permettre une croissance durable et inclusive. » La Commission espère que ce nouveau système d'étiquetage résoudra le problème des acteurs du marché qui procèdent à l'écoblanchiment de produits financiers non durables. Ce système devrait en outre servir de fondement à des mesures d'incitation visant à promouvoir les investissements durables.

Si elle doit remplir son office, cette taxinomie doit toutefois répondre à trois questions importantes. Malheureusement, l'approche uni-dimensionnelle de l'UE en néglige deux sur trois, ce qui peut avoir des conséquences néfastes.

To continue reading, register now.

As a registered user, you can enjoy more PS content every month – for free.

Register

or

Subscribe now for unlimited access to everything PS has to offer.

https://prosyn.org/4AD6ZPGfr