Skip to main content
The offices of financial and legal institutions on the British island of Jersey OLI SCARFF/AFP/Getty Images

Un meilleur moyen pour lutter contre l'évasion fiscale des sociétés

NEW YORK – Ces dernières années, les fuites de documents comme les Panama Papers et les Paradise Papers ont dévoilé les dessous obscurs de la mondialisation et ont provoqué les dénonciations indignées de l'évasion fiscale de la part des citoyens du monde entier. Les travailleurs ordinaires n'ont pas d'autre choix que de payer leurs impôts. Mais apparemment, des sociétés multinationales et certains individus riches peuvent s'en tirer en ne payant presque rien.

Le dispositif le plus choquant des mécanismes d'évasion fiscale actuels des sociétés est leur légalité. Quand les multinationales créent des filiales, ces entités sont considérées comme des entreprises légalement indépendantes. Une société mère peut ensuite fixer les prix des transactions entre ses filiales pour enregistrer ses bénéfices dans des pays à faible taux d'imposition, plutôt que dans les pays où l'activité économique initiale s'est réellement produite.

Ce système du « prix de transfert » a alimenté la concurrence entre les pays qui ont revu à la baisse leurs taux d'impôt sur les sociétés. À présent que les États-Unis ont réduit leur taux de 35% à 21%, le nivellement par le bas va probablement s'intensifier. En fait, les politiciens de l'Inde, du Mexique, du Brésil et d'autres pays en voie de développement appellent déjà à des réductions d'impôts chez eux, afin de rester compétitifs, d'attirer les investissements étrangers et de créer ou de sauver des emplois.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

https://prosyn.org/HBUaJRb/fr;

Handpicked to read next

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated Cookie policy, Privacy policy and Terms & Conditions