Skip to main content

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated Cookie policy, Privacy policy and Terms & Conditions

eichengreen117_Spencer Platt_Getty Images Spencer Platt/Getty Images

Les conséquences économiques de la guerre commerciale de Trump

BERKELEY – La guerre commerciale du Président des États-Unis Donald Trump, faite d'abord de pure façade et de vantardise, vient de devenir vraie.

Les droits de douane sur l'aluminium et l'acier (que l'administration Trump a imposés début juin), ont été importants principalement pour leur valeur symbolique, pas pour leur véritable impact économique. Tandis que les droits de douane signifiaient que les États-Unis ne jouaient plus selon les règles du régime des échanges mondiaux, ils ont ciblé seulement 45 milliards de dollars d'importations, soit moins de 0,25 % du PIB dans une économie américaine de 18,5 mille milliards de dollars.

Toutefois le 6 juillet, un droit de douane supplémentaire de 25 % sur 34 milliards de dollars d'exportations chinoises est entré en vigueur et la Chine a exercé des représailles contre un volume équivalent d'exportations américaines. Trump, fâché, a ordonné au Représentant des États-Unis pour le commerce de faire une liste de marchandises chinoises supplémentaires, d'une valeur de plus de 400 milliards de dollars, qui pourraient être taxées. La Chine a à nouveau promis d'exercer des représailles. Trump a également menacé d'imposer des droits de douane sur une valeur de 350 milliards de dollars de véhicules à moteur et de pièces d'importation. S'il passe à l'acte, l'Union européenne et d'autres pourraient exercer des représailles contre une quantité égale d'exportations américaines.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

https://prosyn.org/Lgnnosbfr;
  1. roubini137_Mikhail SvetlovGetty Images_xi putin Mikhail Svetlov/Getty Images

    The White Swans of 2020

    Nouriel Roubini

    Financial markets remain blissfully in denial of the many predictable global crises that could come to a head this year, particularly in the months before the US presidential election. In addition to the increasingly obvious risks associated with climate change, at least four countries want to destabilize the US from within.

    0
  2. tharoor137_ Hafiz AhmedAnadolu Agency via Getty Images_india protest Hafiz Ahmed/Anadolu Agency via Getty Images

    Pariah India

    Shashi Tharoor

    For three decades, India's self-branding as the world’s fastest-growing free-market democracy worked, with world leaders queuing up to visit New Delhi and burdening a generation of diplomatic protocol officers. But in a matter of months, it has all begun to fall apart.

    1