molina2_Jason LarkinConstruction PhotographyAvalonGetty Images_airconditioners Jason Larkin/Construction Photography/Avalon/Getty Images

Une climatisation écologique capable de ralentir le réchauffement climatique

SANTA BARBARA/SAN DIEGO – Les paradoxes du changement climatique s'exercent bien souvent de façon inexorable. Par exemple, dans notre monde en plein réchauffement, la demande de climatisation (AC) et de frigorigènes explose, en particulier dans les pays en développement. Mais davantage d'unités de climatisation entraînent un réchauffement plus important, du fait des produits chimiques frigorigènes qu'elles contiennent et de l'électricité qu'elles consomment. Dans le monde entier, la climatisation peut représenter jusqu'à la moitié de la demande d'électricité en période de pointe durant la saison chaude, qui a tendance durer de plus en plus longtemps.

Un nouveau rapport de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) et du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE), fondé sur les données recueillies par une équipe que nous avons co-présidée, montre que la transition vers un système de climatisation éco-énergétique et écologique – utilisant des  frigorigènes qui représentent une moindre menace pour le réchauffement de la planète – est techniquement et économiquement réalisable. L'adoption des meilleures technologies actuellement disponibles pour les frigorigènes et l'efficacité énergétique pourrait éliminer l'équivalent de 460 milliards de tonnes métriques d'émissions de dioxyde de carbone d'ici 2060, soit huit ans d'émissions mondiales de gaz à effet de serre. D'ici 2030, les émissions égales à près de 1 600 centrales utilisées dans les périodes de pointe de charge pourraient être évitées.

Il est essentiel d'éliminer les frigorigènes « super polluants » connus sous le nom d'hydrofluorocarbones (HFC), tout comme d'accroître l'efficacité énergétique des matériels de climatisation. Si nous n'y parvenons pas, les émissions de ce seul secteur d'activité pourraient utiliser le « budget carbone » restant pour plafonner le réchauffement climatique au seuil « sûr » de 1,5 °C par rapport à l'époque pré-industrielle.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/JGK2W07fr