Western Balkans leaders in Albania Anadolu Agency/Getty Images

Les Balkans entre des pôles opposés

MADRID – Peu de régions dans le monde ont des cultures et des politiques aussi complexes que celle des Balkans. Le cas de Nikola Tesla, physicien et inventeur est peut-être la meilleure illustration du poids du passé et du présent de cette région : la vie et l'héritage de cet homme en font un de ses ressortissants d'exception.

Né dans une famille serbe orthodoxe en 1856 dans une ville qui fait aujourd'hui partie de la Croatie, la nationalité de Tesla reste une question controversée dans la région. Tesla pensait qu'il fallait utiliser les progrès scientifiques pour bâtir des ponts entre les pays, pour aboutir en définitive à la paix universelle. Mais certaines personnes en Croatie et en Serbie cherchent à s'approprier son héritage d'une manière qui ne lui rend pas justice.

Même les contributions de Tesla au domaine de la physique évoquaient la dynamique politique complexe de sa terre natale. Dans le Système international d'unités, un tesla est une mesure de la densité de flux d'un champ magnétique. Et comme Federica Mogherini, la Haute-Représentante de l'Union européenne pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité l'a fait remarquer il y a quelques mois, « les Balkans peuvent facilement devenir l'un des échiquiers où la grande puissance jeu peut se jouer. » En effet, la région s'est toujours située entre des pôles opposés, chacun projetant de l'électricité à travers des liens entrelacés sur les plans économiques, politiques, historiques et culturels.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/twya03Y/fr;

Handpicked to read next