pandora's box Hulton Archive/Getty Images

Un avertissement sur l'IA issu de la Grèce antique

STANFORD — Dans les discussions sur les conséquences de l'intelligence artificielle (IA), on évoque presque toujours l'ancien mythe grec de la boîte de Pandore. Dans la version moderne de cette histoire, Pandore est représentée comme une jeune femme à la curiosité tragique, qui ouvre une urne scellée et libère par inadvertance les maux éternels de l'humanité. Comme le génie échappé de sa lampe, comme le cheval qui a fui la grange ou comme le train qui a quitté la gare, ce mythe est devenu un cliché.

Et pourtant la véritable histoire de Pandore est beaucoup plus pertinente relativement aux débats sur l'IA et à l'apprentissage machine qu'on ne l'imagine habituellement. Ce qu'elle nous montre, c'est qu'il vaut mieux écouter les « Prométhéens » qui s'inquiètent de l'avenir de l'humanité que les « Épiméthéens » qui sont facilement éblouis par la perspective de gains à court terme.

Un des plus anciens mythes grecs, l'histoire de Pandore a été trouvée la première fois il y a plus de 2500 ans, à l'époque d'Homère. Dans sa version originale, Pandore n'était pas une jeune fille innocente qui a succombé à la tentation d'ouvrir un vase interdit. Plutôt, comme nous l'enseigne le poète Hésiode, Pandore fut « fabriquée, plutôt que née. » Ayant été commandée par Zeus tout-puissant et conçue selon ses cruelles caractéristiques par Héphaïstos le dieu de l'invention, Pandore était une androïde d'apparence réaliste, créée pour ressembler à une jeune fille. Son but était de piéger les mortels en tant que manifestation du kalos kakon : « un mal caché dans la beauté. »

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

http://prosyn.org/LeIuldK/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.