L’évolution, elle continue ?

NEW HAVEN – Beaucoup de politiques publiques sont décidées à partir de déductions implicites sur la nature humaine. De nos jours, la tendance est de spéculer sur la manière dont l’évolution influence et dessine le comportement et la psychologie des êtres humains. Ce qui soulève des questions capitales : la culture moderne a-t-elle mis un terme à notre évolution ? Si les humains continuent d’évoluer, cela implique-t-il que notre nature biologique de base est modifiée ?

Inutile de spéculer pour certaines caractéristiques. Nous avons la possibilité de mesurer et de comparer à l’appui d’études couvrant des milliers d’individus sur plusieurs générations. Les études à notre disposition ne portent pas sur les caractéristiques les plus sujettes à spéculation en ce moment, mais sur certaines d’intérêt médical. Que nous apprennent-elles ?

Il existe deux méthodes scientifiques. Dans la première, les chercheurs séquencent l’ADN de gènes spécifiques chez plusieurs individus atteints ou non d’une condition médicale précise et observent les différences entre les deux groupes. L’approche génétique étudie des effets accumulés au cours de centaines de milliers de générations et son message est clair : à cet égard, les humains ont évolué ces derniers temps, selon deux directions différentes en fonction de leur environnement et des conditions rencontrées.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles from our archive every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/azu9tCD/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.