Bloomberg/ Getty Images

Une deuxième chance pour les États-Unis et l’Inde

NEW YORK – La visite du Premier ministre indien Narendra Modi à Washington, DC, début juin n’a que peu retenu l’attention du public en dehors de l’Inde. Les diplomates et les militaires en Asie et au-delà l’ont pourtant suivie de près et pour une bonne raison : le rapprochement entre les deux démocraties les plus peuplées de la planète pourrait définir l’avenir du monde.

Il est intéressant de noter que Modi a utilisé les mots « partenaire » ou «partenariat » à pas moins de quinze reprises lors de son discours devant le Congrès américain. La déclaration commune officielle des deux gouvernements qualifie l’Inde de « partenaire majeur » des États-Unis sur les questions de défense, et pouvant à ce titre accéder à des technologies avancées ayant des applications militaires.

En l’espace d’une génération, les liens entre l’Inde et les États-Unis sont passés d’une relation distante et plutôt fraîche à une alliance stratégique, soit une évolution éclair en termes géopolitiques. Les facteurs qui sous-tendent cette évolution méritent d’être éclairés, puisqu’ils devraient sans doute rapprocher encore plus les deux pays.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/wPKebNR/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.