5th African Union-European Union Summit Anadolu Agency/Getty Images

Remettre à zéro la relation Afrique-Europe

JOHANNESBURG – En octobre, l'Union européenne a annoncé un plan d'investissements de 40 milliards d'euros (47,6 milliards de dollars) en Afrique, un « Plan Marshall » pour le continent qui est censé stimuler la croissance économique, créer des emplois et finalement ralentir la migration des jeunes Africains vers l'Europe. « Les mots ne vont pas convaincre les migrants de rester chez eux », a déclaré le Président du Parlement européen Antonio Tajani. « Nous devons leur donner une chance d'avoir une vie décente. »

Tajani a raison. Malheureusement, son approche n'est pas la bonne.

Depuis près de 60 ans, les gouvernements étrangers, un grand nombre d'entre eux étant des gouvernements européens, ont versé des sommes d'argent importantes à l'Afrique, sans obtenir grand-chose en retour. Des solutions durables aux défis du développement en Afrique ont besoin de financement, c'est certain, mais elles exigent également de reconsidérer les relations avec les partenaires étrangers. Et la relation entre l'Afrique et l'Europe pourrait bien exiger le plus important de tous les remaniements.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/61yqZf9/fr;

Handpicked to read next

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.