Coup de semonce pour la BCE

Les marchés boursiers ont contraint le président de la Réserve fédérale américaine (la Fed), Ben Bernanke, à une réduction de 0,75 point de base du taux directeur, une semaine seulement avant la réunion prévue du comité de politique monétaire de la Fed. Jean-Claude Trichet, le président de la Banque centrale européenne ne permettrait jamais que cela arrive à la BCE – c’est lui qui manipule les marchés et pas le contraire.

En effet, alors que l’économie américaine semble être en chute libre, Trichet menace les syndicats de la zone euro avec des hausses préventives des taux d’intérêt à moins qu’ils se conduisent comme il l’entend.

Ces menaces pourraient aller à l’encontre du principal objectif de la banque centrale : la stabilité des prix dans l’économie de la zone euro.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/Eo5osV8/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.