Skip to main content

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated Cookie policy, Privacy policy and Terms & Conditions

father daughter world Westend61/Getty Images

L’année de l’action

OXFORD – Espérons que 2019 sera l’année d’un changement de cap de l’histoire. En 2018, les divisions entre les nations et au sein même des pays ont continué de se creuser. Et tandis que les tensions géopolitiques et le tribalisme politique transforment les relations internationales et les politiques nationales, les nouvelles technologies bouleversent aujourd’hui certains postulats de longue date concernant la sécurité, la politique et l’économie. La situation est d’autant plus complexe que nos sociétés se font de plus en plus interdépendantes. Nous sommes tous de plus en plus soumis à des forces qui échappent au contrôle de quelque pays, ville ou individu que ce soit, notamment en ce qui concerne le changement climatique.

Il s’en passe des choses en trente ans. En 1989, l’effondrement du bloc soviétique semblait annoncer le triomphe des principes et valeurs de la démocratie libérale. Cette année-là, la création d’Internet constituait la promesse d’une nouvelle ère d’épanouissement humain et de coopération mondiale. Encore dans les années 2000, les messages forts de type « la fin des distances » ou « la Terre est plate » résonnaient fréquemment.

Or, loin d’aplanir le globe, la mondialisation l’a rendu encore plus montagneux et escarpé. Aujourd’hui plus que jamais, le code postal d’un individu détermine ses perspectives, son espérance de vie, et son destin. Plutôt que de remplacer les idéaux nationaux par des valeurs communes, la mondialisation a engendré une compétition féroce, le déclin de l’État-providence, et la corrosion des institutions internationales. Et bien qu’il existe sur la planète plus de démocraties aujourd’hui qu’en 1989, nombre d’entre elles se font plus autoritaires.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

https://prosyn.org/g952o2Ffr;
  1. op_campanella7_Aurelien MeunierGetty Images_billgatesrichardbransonthumbsup Aurelien Meunier/Getty Images

    Abolish the Billionaires?

    Edoardo Campanella

    Even many of the wealthiest Americans would agree that the United States needs to overhaul its tax policies to restore a sense of social justice. But, notes Edoardo Campanella, Future of the World Fellow at IE University's Center for the Governance of Change, such reforms would not be enough to restart the engines of social mobility and promote greater equality of opportunity.

    7
  2. oneill69_Malte Mueller Getty Images_handholdingdollarsign Malte Mueller/Getty Images

    A Living Wage for Capitalism

    Jim O'Neill

    Higher nominal wages for low-paid workers can boost real earnings, increase consumer spending, and help make housing more affordable. And insofar as raising the minimum would increase companies’ wage bill, it would create a stronger incentive to replace labor with capital, which could lay the foundation for renewed productivity growth.

    0