buruma179_ChesnotGetty Images_zemmour Chesnot/Getty Images

Éric Zemmour et la revanche de Vichy

NEW YORK – Le journaliste français, vedette de la télévision, et potentiel candidat à la présidentielle Éric Zemmour remporte un franc succès au travers de ses points de vue réactionnaires extrêmes. Il estime que les musulmans doivent faire un choix entre leur religion et la France, que la déportation d’immigrés musulmans est une possibilité, et que les prénoms autres que français doivent être interdits. Il ne cache pas sa haine des « cosmopolites », et considère que le libéralisme détruit la famille française.

Zemmour a déjà été condamné à deux reprises pour discrimination raciale et incitation à la haine. Son ouvrage de 2014 intitulé Le Suicide français s’est vendu à plus d’un demi-million d’exemplaires en France. D’après les sondages, il pourrait recueillir pas moins de 16 % des voix lors des élections présidentielles de l’an prochain.

Le mode de pensée de Zemmour est ancré dans une tradition qui remonte à la Révolution française de 1789. À l’époque, les catholiques conservateurs et intellectuels de droite, profondément hostiles à la république laïque née de la révolution, fulminaient déjà contre les libéraux, cosmopolites, immigrés et autres ennemis de leur conception, celle d’une société fondée sur la pureté ethnique, l’obéissance à l’Église, et les valeurs familiales. Ils étaient d’ailleurs presque toujours antisémites. Lorsque le capitaine juif Alfred Dreyfus fut accusé à tort d’avoir trahi son pays, célèbre scandale des années 1890, ils choisirent le camp des accusateurs.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading and receive unfettered access to all content, subscribe now.

Subscribe

or

Unlock additional commentaries for FREE by registering.

Register

https://prosyn.org/WrvDf5jfr