mbarry1_Miguel PereiraGetty Images_mom working from home Miguel Pereira/Getty Images

Le danger de la pandémie pour l’accès des femmes aux rôles dirigeants

STANFORD – Une sur quatre : C’est la proportion de femmes américaines qui envisagent de ralentir leur carrière ou de quitter la vie active à la suite du Covid-19. En seulement une année, la pandémie a contraint deux millions de femmes aux États-Unis à quitter leur travail, en conséquence de quoi l’on enregistre aujourd’hui l’écart le plus important dans l’emploi des femmes et des hommes depuis deux décennies.

Les mères qui travaillent, dont plus de 40 % représentent la principale source de revenus familiale, ont été particulièrement touchées. Beaucoup ne parviennent pas, tout bonnement, à concilier leur carrière et des responsabilités familiales et domestiques devenues écrasantes. Cette évolution est aussi ressentie à l’échelle mondiale : partout, les pertes d’emplois ont été plus nombreuses en 2020 pour les femmes que pour les hommes, alors que les femmes consacrent en moyenne trente heures supplémentaires par semaine à l’éducation des enfants.

Le Covid-19 pousse un grand nombre de femmes à quitter la vie active, alors même qu’il nous faut d’urgence promouvoir plus de femmes à des postes de direction dans tous les secteurs, notamment dans notre propre domaine, celui de la santé mondiale. Sans l’expertise des femmes, sans leurs talents de direction, sans leur vision particulière des situations, le chemin vers le retour à une vie normale pourrait être beaucoup plus long, et nous risquerions d’être moins bien préparés à la prochaine crise sanitaire, ne serait-ce qu’en raison des conséquences nettement genrées de la pandémie.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/1K3paRVfr