Qui est Gordon Brown ?

Gordon Brown succède enfin à Tony Blair à la fonction de Premier Ministre britannique, réalisant ainsi l’ambition d’une vie, comme si de droit. Voilà son premier problème : il n’a pas été élu par qui que ce soit – ni par le parti travailliste, ni par les électeurs britanniques – mais a simplement hérité de ce qu’il estime lui être dû depuis longtemps.

Mais alors, comment Gordon Brown peut-il légitimer son rôle de nouveau leader britannique ? Une chose est sûre, il n’obtiendra pas de légitimité s’il ne fait que réchauffer les plats servis par Blair au cours des dix dernières années.

Le deuxième problème de Brown est l’opposé du premier. En tant que membre éminent du gouvernement Blair tout au long de son mandat, il partage la responsabilité de tout ce que son successeur a fait. Les commentateurs politiques prétendent parfois déceler des différences importantes dans leurs attitudes politiques sous-jacentes. Pourtant, en pratique, Brown est resté dans l’ombre, administrant habilement l’économie tout en restant silencieux et énigmatique sur les grandes questions politiques, et approuvant apparemment les décisions de Blair.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/tygY6ee/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.