0

De l'espoir pour le Pakistan ?

LAHORE – Le Pakistan reste un problème inextricable pour la communauté internationale. Alors que nous approchons de la fin de l'année, le pays reste en proie à des tensions importantes. De la manière dont elles vont être gérées dépend non seulement l'avenir immédiat et les perspectives à long terme du pays, mais aussi la sécurité de la région, et même d'une grande partie du monde.

On peut dire sans exagération que le Pakistan est confronté à une menace existentielle. Or il n'a pas de politique cohérente à l'égard des groupes terroristes, que ce soit à l'intérieur ou à l'extérieur de ses frontières. Il ne s'est pas engagé à refuser d'abriter sur son territoire les talibans qui combattent les forces américaines et celles de l'OTAN en Afghanistan. Les relations avec l'Inde se sont tendues au cours des derniers mois parce que le gouvernement pakistanais apporte à nouveau son soutien politique à l'insurrection au Cachemire sous contrôle indien.

A l'intérieur même du Pakistan, le bilan du terrorisme est lourd, que ce soit en terme de vie humaine ou en terme économique. Il ne vise plus le soutien de l'Etat à la lutte antiterroriste menée par les USA. Les extrémistes sunnites - qui reçoivent une aide financière de groupes similaires installés au Moyen-Orient - ciblent maintenant les autres branches de l'islam, ainsi que les minorités. Ils ont tué quelques 800 musulmans, qu'il s'agisse de partisans d'un islam tolérant ou d'adeptes du soufisme, et fait des attentats destructeurs contre de grands lieux de pèlerinage soufi.

L'économie est en ruine et ne parvient pas à remplir les conditions voulues pour continuer à bénéficier du soutien du FMI. Si ce dernier met fin au programme en cours, le Pakistan ne pourra plus servir sa dette étrangère. Un ministre a suggéré récemment à la communauté internationale d'annuler la dette du Pakistan, estimée à 40 milliards de dollars, une idée que le ministre des Finances a énergiquement repoussée le lendemain. Autrement dit, le gouvernement n'a pas de politique cohérente pour améliorer la situation.