skidlesky165_Alex WongGetty Images_bidenrescueplan Alex Wong/Getty Images

Les disparités de la politique économique de Biden

LONDRES – Le président américain Joe Biden s'est fixé pour but d'imiter les énormes dépenses de Franklin D. Roosevelt, ce que ce dernier avait évité de faire jusqu'à la Seconde Guerre mondiale. Cela risque de déclencher le genre d'inflation qui a détruit les politiques économiques keynésiennes dans les années 1970.

Depuis janvier 2021, l'administration Biden a dépensé ou s'est engagée à dépenser 1,9 billion de dollars en aide immédiate à la COVID-19, 2,7 billions de dollars en investissements et soutien aux entreprises et 1,8 billion de dollars en aide sociale et en éducation. Cela représente 6,4 billions de dollars, soit près de 30 % du PIB américain. Les 1,9 billion de dollars déjà distribués par les dépenses du coronavirus vont s'arrêter, laissant 4,5 billions de dollars, soit environ 20 % du PIB, à dépenser au cours des dix prochaines années.

Les dépenses seront financées en grande partie par des achats d'obligations de la Réserve fédérale américaine, avant de nouvelles hausses d'impôts. Mais un programme de ce genre est-il en fait la plus importante mobilisation d'investissements publics américains depuis la Seconde Guerre mondiale, ou s'agit-il plutôt d'une folie inflationniste ?

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/sQ61Xzmfr