Les gesticulations du G20

CAMBRIDGE – Les ministres des Finances et les gouverneurs des banques centrales des 20 pays les plus riches se sont déplacés ce mois-ci à Washington pour ne rien décider – comme on pouvait s'y attendre.

Ils ont débattu des grands "déséquilibres mondiaux". Selon le communiqué publié à l'issue de la réunion, celle-ci avait pour objectif de déterminer les pays du G20 souffrant de "déséquilibres majeurs et persistants" et d'identifier leurs causes. Ce "délicat" travail d'analyse a été confié au FMI qui devra remettre sa copie avant la prochaine réunion ministérielle qui se tiendra en octobre.

Pourtant nul besoin des économistes du FMI pour répondre à ces questions ! N'importe quel étudiant en première année d'économie peut citer sans difficulté les pays qui ont le plus grand excédent ou le plus grand déficit commercial. Les USA arrivent en tête avec un déficit de plus de 650 milliards de dollars sur les 12 derniers mois. Ils sont pratiquement sans concurrent, car les autres pays en déficit arrivent très loin derrière.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/F6Ukb0l/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.