Margaret Scott

La vie éternelle des mégabanques américaines

WASHINGTON, DC – L’économie mondiale est confrontée à un très sérieux problème : les plus grandes banques des Etats-Unis sont toujours « trop grandes pour faire faillite ». Cela signifie que si l’une ou plusieurs d’entre elles se trouvaient en difficulté, le gouvernement viendrait à leur rescousse – parce que les conséquences d'une inaction seraient simplement trop effrayantes.

L’ampleur du problème a été reconnue, non seulement par les autorités, mais également par les banquiers mêmes. Il existe en fait une quasi unanimité sur l’urgence à trouver une solution politique à  cette situation. Même Jamie Dimon, l’influent Pdg de la très grande JP Morgan Chase, estime que le temps du « trop grand pour faire faillite » est révolu.

Malheureusement, la solution préconisée par l’administration Obama pour remédier à la situation – adoptée en décembre dernier par le Congrès – n’est pas une option viable.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/tl2bb13/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.