Informatisation des soins de santé : une promesse qui tarde à se réaliser

WASHINGTON, DC – Parce que les technologies de l’information ont si rapidement transformé la vie quotidienne des gens, nous avons tendance à oublier combien de choses ont changé en finalement peu de temps. Aujourd’hui, des millions de personnes dans le monde font régulièrement leurs courses en ligne ; téléchargent des films, des livres et d’autres médias sur des dispositifs sans fil ; retirent de l’argent au distributeur quand bon leur semble ; et réservent leurs voyages et enregistrent leur embarquement par voie informatique.

Il existe toutefois un secteur où l’adoption des technologies de l’information a de toute évidence tardé : les soins de santé.

Certaines régions du monde s’en sortent mieux que d’autres à cet égard. Des chercheurs du Fonds du Commonwealth ont récemment publié un rapport montrant que certains pays à haut revenu, notamment le Royaume-Uni, l’Australie et la Nouvelle-Zélande, ont enregistré des progrès notables dans l’utilisation du dossier médical personnel informatisé (DMP) par les médecins traitants. Dans ces pays, la pratique est pour ainsi dire généralisée. D’autres pays à haut revenu, comme les Etats-Unis et le Canada sont par contre à la traîne. Aux Etats-Unis, le pays d’Apple et de Google, le recours au DMP n’est que de 69 pour cent.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/68cOU8X/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.