0

Bientôt la révolution énergétique mondiale

PARIS – Le futur de l'Humanité, sans parler de sa prospérité, dépendra de la façon avec laquelle le monde traitera deux challenges énergétiques essentiels : garanti r des réserves viables d'énergie abordable, et se tourner vers des énergies efficaces et faibles en carbone.

Le scénario de référence publié dans le rapport 2008 de l'Agence Internationale de l'Energie, Regards sur l'énergie mondiale et qui ne présente aucune nouvelle politique, prévoit une augmentation de la demande annuelle mondiale en énergie primaire de 1,6% en moyenne d’ici à 2030 ; la consommation passerait donc de 11,730 millions de tonnes d’équivalent pétrole (Mtoe) à un peu plus de 17,010 Mtoe, soit une hausse de 45% en un peu plus de 20 ans.

La Chine et l’Inde seront responsables d’à peine plus de la moitié de cette augmentation, tandis que les pays du Moyen Orient y contribueront pour 11%. Les pays qui ne font pas partie de l’OCDE représenteront 87% de cette hausse donc leur demande en énergie primaire passera de 51% à 62%.

Il semble que seuls quelques pays seront à l’origine de la majeure partie des augmentations de la production de pétrole, principalement le Moyen Orient, mais aussi le Canada, avec ses vastes réserves de sable bitumineux, la région caspienne et le Brésil. La production de gaz triplera au Moyen Orient alors qu’elle doublera en Afrique où se trouvent de larges réserves peu coûteuses.