25

Les réfugiés et la réforme en Europe

LAGUNA BEACH – Il y a une vérité toute simple qui se cache derrière la tragédie humaine de la crise grandissante des réfugiés en Europe et l’Union européenne n’est pas en mesure de répondre à l’afflux massif de gens épuisés et désespérés d’une façon qui soit compatible avec ses valeurs sans que les États et les citoyens ne l’admettent. En termes simples, le problème historique auquel l’Europe est confrontée offre également des perspectives historiques pour l’avenir. La question est de savoir si les politiciens de l’Europe – qui n’ont pas su régler des problèmes beaucoup moins complexes sur lesquels ils avaient beaucoup de pouvoir – peuvent saisir l’instant.

L’envergure du problème est immense, le flux des réfugiés étant extrêmement difficile de contrôler et de canaliser, a fortiori de le limiter. Les dizaines de milliers de gens qui fuient la guerre et l’oppression sont prêts à risquer leur vie pour trouver refuge in Europe – un phénomène qui continuera tant que le chaos persiste dans leur pays d’origine, comme la Syrie, et les pays facilitant leur exode, comme l’Irak et la Libye.

Entre-temps, les réseaux de transport de l’Europe sont sous pression, comme les centres d’hébergement, les postes frontaliers et les centres d’enregistrement. Les politiques communes en matière d’asile – notamment la règle de base que les demandeurs d’asile devraient être enregistrés à leur point d’entrée dans l’UE – ne fonctionnent pas ou sont contournées. Et le magnifique concept de déplacements sans tracas à l’intérieur de l’espace Schengen libre de frontières est en péril.

Ces problèmes sont aggravés par des échecs de coordination. Les sentiments à l’égard des réfugiés varient grandement selon les pays, l’Allemagne adoptant une politique particulièrement éclairée qui contraste nettement avec l’accueil de la Hongrie qui fait preuve d’une dureté flagrante à l’égard des migrants. Certains pays, comme la République tchèque, ont bloqué les négociations visant à répartir équitablement le fardeau parmi les membres de l’Union européenne, notamment au moyen de quotas obligatoires.