Réinitialiser la relation entre l’Otan et la Russie

VARSOVIE – Plus tôt cette année, un groupe d’experts présidé par l’ancienne secrétaire d’État américaine Madeleine Albright (et dont je faisais partie) a rendu un rapport sur le nouveau concept stratégique de l’Otan intitulé « OTAN 2020 ». Ce rapport recommande notamment que l’Otan reste ouverte à tous les candidats à l’adhésion tout en cherchant à développer une relation plus constructive avec la Russie. Nous avons défini une stratégie à deux niveaux qui consiste d’une part à rassurer les alliés de l’Otan sur le fait que leurs intérêts seraient défendus et de l’autre à entamer un dialogue avec le Kremlin, dans le droit fil de l’Acte fondateur entre l’Otan et la Fédération de Russie de 1997 et la Déclaration de Rome de 2002 sur les relations entre l’Otan et la Russie.

Rassurer les gouvernements de l’Alliance ne tient pas uniquement au fait que «  toute participation constructive serait basée sur des assurances militaires au sein de l’Otan » comme l’ont précisé Wolfgang Ischinger et Urlrich Weisser, deux experts éminents. Les assurances relatives à la sécurité doivent également comprendre des mesures de renforcement de la confiance, parallèlement au contrôle des armes conventionnelles et nucléaires et au désarmement.

Le rapport Albright met l’accent sur une stratégie de « réengagement et de réassurance ». La réinitialisation des relations avec la Russie ne peut réussir que si elle est réciproque. La Russie doit donc appliquer deux principes qu’elle a déjà acceptés dans plusieurs déclarations. D’abord, comme le stipule l’Acte final de Helsinki, tout État souverain a le droit inhérent « d'appartenir ou de ne pas appartenir à des organisations internationales, d'être partie ou non à des traités bilatéraux ou multilatéraux, y compris le droit d'être partie ou non à des traités d'alliance ; ils ont également le droit à la neutralité ». Ensuite, l’égalité souveraine des États comprend le respect de tous les droits inhérents à la souveraineté.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/FcJiKFu/fr;
  1. China corruption Isaac Lawrence/Getty Images

    The Next Battle in China’s War on Corruption

    • Chinese President Xi Jinping knows well the threat that corruption poses to the authority of the Communist Party of China and the state it controls. 
    • But moving beyond Xi's anti-corruption purge to build robust and lasting anti-graft institutions will not be easy, owing to enduring opportunities for bureaucratic capture.
  2. Italy unemployed demonstration SalvatoreEsposito/Barcroftimages / Barcroft Media via Getty Images

    Putting Europe’s Long-Term Unemployed Back to Work

    Across the European Union, millions of people who are willing and able to work have been unemployed for a year or longer, at great cost to social cohesion and political stability. If the EU is serious about stopping the rise of populism, it will need to do more to ensure that labor markets are working for everyone.

  3. Latin America market Federico Parra/Getty Images

    A Belt and Road for the Americas?

    In a time of global uncertainty, a vision of “made in the Americas” prosperity provides a unifying agenda for the continent. If implemented, the US could reassert its historical leadership among a group of countries that share its fundamental values, as well as an interest in inclusive economic growth and rising living standards.

  4. Startup office Mladlen Antonov/Getty Images

    How Best to Promote Research and Development

    Clearly, there is something appealing about a start-up-based innovation strategy: it feels democratic, accessible, and so California. But it is definitely not the only way to boost research and development, or even the main way, and it is certainly not the way most major innovations in the US came about during the twentieth century.

  5. Trump Trade speech Bill Pugliano/Getty Images .

    Preparing for the Trump Trade Wars

    In the first 11 months of his presidency, Donald Trump has failed to back up his words – or tweets – with action on a variety of fronts. But the rest of the world's governments, and particularly those in Asia and Europe, would be mistaken to assume that he won't follow through on his promised "America First" trade agenda.