Republican National Convention Trump Joe Raedle/Getty Images

Donald Trump et la perte de confiance dans les institutions

WASHINGTON, DC – La perte de confiance de la population à l'égard des institutions (l'Etat, les assemblées élues, la Justice et les médias) est un facteur essentiel de la percée de Donald Trump aux USA et de personnages qui lui ressemblent ailleurs dans le monde. Aussi longtemps que cette situation persistera, ces tribuns trouveront un écoute.

Cette crise n'est pas nouvelle. Une étude de 2007 réalisée pour un forum de l'ONU révèle un phénomène de grande ampleur : depuis une quarantaine d'années, pratiquement tous les pays qualifiés de développés ou industrialisés connaissent une baisse de la confiance des citoyens à l'égard de l'Etat. Au cours des années 1990, même des pays comme la Suède et la Norvège connus pour un niveau élevé de confiance institutionnelle ont vue cette dernière décliner.

Aux USA, le dernier sondage réalisé par Gallup montre une baisse supérieure à 10 points du pourcentage de la population faisant confiance aux institutions par rapport aux années 1970 (époque des premiers sondages sur ce thème) pour 12 des 17 institutions testées (notamment la présidence, les banques, l'école, la presse et les églises). Quant aux cinq autres, la confiance envers elles n'a augmenté fortement que pour une seule - l'armée - et seulement légèrement pour les quatre autres.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/QiUDyXr/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.