velasco103_ULISES RUIZAFP via Getty Images_mexicocoronavirussanitation Ulises Ruiz/AFP via Getty Images

Le virus passe au Sud

SANTIAGO – Le Covid-19 est arrivé en Amérique latine, mais les mesures pour affronter la pandémie ne sont pas au rendez-vous – du moins dans certains pays. Le président Andrés Manuel López Obrador au Mexique et le président Jair Bolsonaro au Brésil, imitant le président des États-Unis Donald Trump, continuent de susciter des rassemblements et de serrer les mains de leurs partisans, au mépris de toute prudence, inquiets surtout de leur réputation machiste d’hommes forts. Une réponse plus sérieuse, plus ambitieuse et mieux ciblée est indispensable pour empêcher qu’une crise de santé publique ne se transforme en catastrophe sociale et économique.

Le Covid-19 attaque violemment l’Italie, où le nombre de médecins et de lits d’hôpital par habitant est plus élevé qu’en Amérique latine. Les États-Unis sont à cours de tests, et le Royaume-Uni manque de respirateurs. Il serait naïf de penser que les mêmes problèmes ne se poseront pas en Amérique latine, qui ne peut guère s’enorgueillir de sa réactivité lors des pandémies passées : lors de la grippe asiatique de 1957-1958, le Chili a battu un triste record mondial, avec 9,8 morts pour 10 000 habitants.

L’Amérique latine a maintes fois fait l’expérience des crises, de toutes sortes, mais celle-ci est sans précédent. La première des priorités est de sauver les vies, et chaque peso dépensé pour endiguer le virus est un peso bien dépensé. Ce n’est pas le moment d’épargner. 

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/dez8ERnfr