Obamamania

NEW YORK – Pourquoi les Européens ont-ils le Président élu d’Amérique, Barack Obama en adoration? Vous me direz que la question est idiote. Il est jeune, beau, intelligent, passionnant, cosmopolite, et surtout, ce sera un changement radical  dans l’histoire de la présidence américaine aujourd’hui au plus bas de sa popularité. Comparez tout cela à son rival John McCain, qui a eu beau parler de changement, pour la plupart des Européens, il n’a représenté que l’inverse.

Et pourtant, cet engouement européen pour un homme politique noir américain a quelque chose d’étrange, car nous savons tous qu’un président ou un premier ministre noir (sans parler de quelqu’un dont le second prénom est Hussein) sont encore inconcevables en Europe. Mais là est peut-être toute la question.

Les Européens se sont toujours montré accueillants vis-à-vis des stars noires américaines. Pensez à Josephine Baker, qui déchaînait l’enthousiasme des Parisiens et des Berlinois à une époque où les Noirs, dans nombre d’endroits aux Etats-Unis, n’avaient pas le droit de vote – ni ne pouvaient utiliser les mêmes toilettes que les Blancs. Des villes comme Paris, Copenhague et Amsterdam offraient un refuge aux musiciens de jazz noirs américains, qui avaient besoin de prendre le large et d’oublier le racisme institutionnalisé. C’est le cas d’autres artistes comme James Baldwin, qui s’est installé en France.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles from our archive every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/eHIIBVO/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.