0

Principes pour un nouvel ordre économique mondial

CAMBRIDGE – Imaginons que les principaux dirigeants de la planète se réunissent à nouveau à Bretton Woods (New Hampshire) pour construire un nouvel ordre économique mondial. Ils se préoccuperaient tout naturellement des problèmes d'actualité : la crise de la zone euro, la réglementation financière, les déséquilibres macroéconomiques internationaux, etc. Répondre à ces défis suppose qu'ils prennent en considération la gouvernance de l'ordre économique mondial.

Voici à ce sujet quelques principes de bon sens sur lesquels ils pourraient s'accorder (je les présente plus en détail dans mon nouveau livre, The Globalization Paradox [Le paradoxe de la mondialisation]).

1. Les systèmes de gouvernance doivent pleinement prendre en compte les marchés.

L'idée que les marchés s'autorégulent a pris définitivement du plomb dans l'aile depuis la récente crise financière, elle doit être abandonnée une fois pour toute.Les marchés ont besoin d'autres institutions pour fonctionner. Il leur faut une structure juridique, des tribunaux et des régulateurs pour décider d'une réglementation et l'appliquer. Ils dépendent également du rôle stabilisateur joué par les banques centrales et les Etats quand ils adoptent des mesures budgétaires contre-cycliques. L'implication des institutions politiques en faveur des marchés est également nécessaire, elle est favorisée par une fiscalité redistributive et un système de sécurité sociale.